© 2023 by Coach.Corp. Proudly created with Wix.com

  • Fabien Malleret

Les Grandes Evolutions RH et Managériales de la Fonction Publique Territoriale



Depuis 2006, Edenred, en partenariat avec Ipsos, mesure la motivation des salariés du privé et des agents de la fonction publique : relation au travail, compétences, évolution professionnelle, temps de travail, reconnaissance… Tous sont confrontés à des évolutions à la fois plus rapides et plus marquées, tant dans leur vie personnelle qu’au sein de leur organisation.

Nous avons le plaisir de vous proposer cette rétrospective de 8 années d’écoute des collaborateurs.Nous augurions à l’époque de nouvelles pratiques collectives et à grande échelle, permettant chaque année de mesurer leurs attentes, leur motivation mais aussi leurs insatisfactions. La qualité sociale a ainsi pris une dimension majeure : baromètres, enquêtes et sondages se sont multipliés au sein des organisations. C’est d’ailleurs devenu un critère de performance qui tend à prendre la même importance que les indicateurs financiers. Chaque année, nous avons identifié et souligné les évolutions et les tendances qui, pour un grand nombre d’entre elles, se sont confirmées dans le temps : demande de reconnaissance, place centrale du temps corrélé à la nécessité d’articuler vie privée et vie professionnelle, importance de la gestion des compétences, fortes attentes concernant la rémunération et les prestations sociales.

En ces temps de changements, nous sommes plus que jamais convaincus de la nécessité d’écouter et, mieux encore, d’associer les agents au fonctionnement de leur collectivité et à l’organisation du travail. Leur niveau de qualification n’a jamais été aussi élevé. L’autonomie, la prise de responsabilités et de réelles marges de manoeuvre sont autant de critères de satisfaction.

Ces demandes s’inscrivent dans un environnement de travail en transformation. Les exigences de coopération sont plus marquées que jamais. Tous les agents sont concernés et invités, malgré les freins organisationnels et managériaux, à dépasser le cadre du service pour s’impliquer dans des relations horizontales et transversales. Le travail se digitalise à grands pas, appelant les agents à acquérir de nouvelles compétences. L’évolution des métiers, se traduisant à moyen terme par des reconversions, propulse la GPEC au 1er rang des dispositifs RH. Dans ces conditions, les agents sont plus exigeants avec leur employeur concernant la gestion de leurs compétences, devenues un capital qu’ils estiment insuffisamment prise en compte.

Pour rendre un service public de qualité, la fonction publique territoriale a besoin de tous ses agents. Leur engagement et leurs compétences sont ses premiers atouts. Les employeurs y veilleront d’autant mieux qu’ils seront en mesure de comprendre leurs attentes, plus encore dans un contexte de restriction budgétaire.

De l’analyse de l’édition 2014, 3 points de vigilance émergent : crise de confiance des agents dans leurs dirigeants, porosité vie privée et vie professionnelle toujours plus marquée et le sentiment de pas avoir la possibilité d’exprimer ses idées. L’édition 2015 confirmera ou infirmera ces signaux qui sont autant d’alertes pour les directions générales.

Etude RH Fonction publique territoriale


#Qualité #fonctionpublique #Management